Make your own free website on Tripod.com
« April 2004 »
S M T W T F S
1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30
Entries by Topic
All topics  «
Control Panel
Edit your Blog
Build a Blog
View other Blogs
RSS Feed
View Profile
Mini Boat Magazine
Friday, 16 April 2004
Saga du 6.50 (part.2) : Le mini laboratoire de la voile
Untitled Document V?ritable bateau ?prouvette, le prototype 6.50 a g?n?ralis? plus d'une innovation technique dans le monde de la voile. Quilles pendulaires, ballasts liquides, m?ts en carbone, doubles safrans, d?rives lat?rales, ou bouts dehors orientables sont quelques ?chantillons des techniques test?es sur les minis. Tour d'horizon.

La quille bascule et le c?ur chavire
Aujourd'hui, la majorit? des bateaux du Vend?e Globe, les 60 Pieds Open, sont ?quip?s d'une quille pendulaire. Elle fut test?e pour la premi?re fois en 1991 sur un prototype barr? par Michel Desjoyeaux. Car le vainqueur du Vend?e Globe et de la derni?re Route du Rhum a us? ses fonds de cir? sur un proto 6.50 avant de courir sur de plus grands bateaux.
Une telle quille avait d?j? ?t? imagin?e par l'architecte naval Pascal Concq mais elle n'avait jamais servi lors d'une course transatlantique. Les minis d'aujourd'hui sont en majorit? pourvus d'une telle technique qui pr?sente l'avantage de diminuer la g?te du bateau.
L'innovation ne s'est pas arr?t?e ? celle du "professeur". Certaines quilles avancent et reculent, d'autres bougent simplement sur les c?t?s quand les plus sophistiqu?es vont dans tous les sens. Bref, il y en a pour tous les go?ts ! Depuis, les marins ont aussi rajout? des d?rives innovantes. Certaines sont plac?es devant le m?t, d'autres de part et d'autre. L? encore, le mini nourrit l'imagination.

Les ballasts liquides
L'utilisation de ballasts liquides a ?t? largement g?n?ralis?e par les prototypes 6.50. Compartiment que l'on peut remplir d'eau, ils permettent de diminuer l'inclinaison du voilier en faisant contrepoids. Ils sont en g?n?ral install?s sur des bateaux de r?gate ou de course au large.
Mais rendons ? Eric Tabarly ce qui est ? lui. C'est en effet le cr?ateur des Pen Duick qui, au d?but des ann?es 70, fut pr?curseur en la mati?re.
Quelques ann?es plus tard, en 1979, un jeune Am?ricain, conseiller en bourse d?barque en France pour participer ? la Mini-transat. Il s'appelle Norton Smith.
" Son prototype, assez innovant, ?tait ?quip? de ballasts. A l'?poque, mis ? part Pen Duick V, quel monocoque naviguait avec un syst?me identique ? Les ballasts se sont ensuite d?velopp?s ", se souvient Thierry Dubois, ancien vainqueur et ancien pr?sident de la classe mini. Aujourd'hui, la quille pendulaire faisant elle-m?me office de contrepoids, les ballasts ont en majorit? chang? de r?le sur les protos 6.50. Situ?s ? l'origine sur les c?t?s du bateau, ils prennent dor?navant place au pied du m?t dans la cabine et donnent de l'inertie pour franchir les vagues.

Le gr?ement du mini inspire les plus grands
Le gr?ement du mini a lui aussi fait des petits... pour les plus grands.
"Les 60 pieds Open naviguent souvent avec des gr?ements inspir?s de ce qui se fait en mini avec de grandes barres de fl?ches et des voiles d'avant ? faible recouvrement. Quand je suis pass? en 60 pieds, tr?s peu avaient cette configuration l? ", relate Thierry Dubois.
Le gr?ement "? g?om?trie variable" des minis a donn? lieu ? beaucoup de recherches.
" Enorm?ment de configurations ont ?t? essay?es. On a vu des barres de fl?ches, plus ou moins poussantes avec un, deux, voire trois ?tages ", rappelle Thierry Fagnent, constructeur au chantier Amco ? la Trinit?-sur-Mer.
L'utilisation du m?t en carbone sur un prototype, initi?e par Yves Parlier lors de la Mini-transat, a certainement contribu? ? son d?veloppement.
Il fut interdit dans la classe ? partir de 1993 pour des raisons de co?t et de fiabilit?. La chute du prix des mat?riaux et l'?volution des techniques de construction ont permis de l'autoriser ? nouveau cette ann?e.

Car?ne planante et bi-safran
Bateau con?u pour aller vite dans les aliz?s au portant, la car?ne large et planante du prototype 6.50 a n?cessit? tr?s t?t l'installation de deux safrans pour assurer sa stabilit?. Aujourd'hui, de nombreux bateaux de course et de croisi?re font de m?me. Attribuer cette innovation au seul mini serait cependant excessif. Les inspirations r?ciproques des architectes navals sont souvent savamment imbriqu?es.
Les aller-retours ne sont d'ailleurs pas exclus et les 6.50 peuvent aussi s'inspirer des 60 pieds Open.
Mais la classe mini m?rite bien le surnom de classe "?prouvette". La quantit? de bateaux construits, de recherche et d'innovations test?es chaque ann?e font v?ritablement du prototype 6.50, un laboratoire de la voile.


Posted by miniboat at 12:49 PM MEST
Updated: Tuesday, 29 June 2004 11:08 AM MEST
Thursday, 15 April 2004
La saga du 6.50 (part. 1) : ? Un homme, un bateau, l'oc?an ?
Untitled Document Du haut de ses vingt-sept ans, la Mini-transat peut ?tre fi?re d'avoir rassembl? un tel melting-pot de marins amateurs ou aguerris, issus de tous les horizons professionnels et g?ographiques. Tremplin pour les uns, aventure initiatique pour les autres ou les deux ? la fois, la Mini-transat reste une course hors du commun qui a su conserver "l'esprit mini" cher ? son p?re fondateur Bob Salmon."

Ce jour-l? (c'?tait le 8 octobre 1977), avec 25 autres concurrents, j'ai pris le d?part de la Mini-transat en solitaire, une course organis?e par un Britannique un peu maboul, Bob Salmon, et r?serv?e ? des voiliers dont la longueur n'exc?de pas 6,50 m?tres ", peut-on lire dans Petit Dauphin sur la peau du diable, une r?cit autobiographique ?crit par Daniel Gilard, le vainqueur de la premi?re ?dition.

" Un homme, un bateau, l'oc?an "
L'esprit mini est n?. Suivant la c?l?bre formule de Bob Salmon, "un homme, un bateau, l'oc?an", des g?n?rations de coureurs vont traverser l'Atlantique toutes les ann?es impaires.
En cr?ant la Mini-transat, le Britannique s'insurge contre les budgets colossaux des courses anglaises et notamment de l'Ostar, la c?l?bre course transatlantique entre Plymouth (GB) et Newport (USA).L'id?e, c'est de permettre ? un plus large panel de marins de s'essayer ? la course au large.
A l'?poque, on prend les "ministes" pour des fous. Jamais une course hauturi?re n'a utilis? d'aussi petites embarcations.Pour tester leur r?sistance aux vagues avant le d?part, certains racontent m?me que Bob Salmon fait larguer les bateaux d'une grue ? 4 m?tres de hauteur au-dessus de l'eau !

Histoires de d?parts et d'arriv?es incontr?l?es...
Ils seront 24 ? pointer le bout de leur ?trave ? Penzance (Royaume-Uni) sur la premi?re ligne de d?part. Apr?s une escale ? T?n?rife, la seconde ?tape, qui seule compte pour le classement g?n?ral, conduit les coureurs ? Antigua aux Antilles.
Quelle surprise de ne pas voir de bateaux comit? ? l'arriv?e ! Bob Salmon pense terminer dans les premiers et faire office de pointeur. Il finira ? la 15e place et les concurrents devront s'auto-d?clarer pour l'?tablissement du classement.
En 1979, le d?part sera donn? par le m?me Bob Salmon - organisateur et concurrent - qui apr?s le coup de canon rejoindra son 6,50 en Zodiac !

Norton Smith bouleverse la donne
Cette m?me ann?e, un Am?ricain, Norton Smith, est sur les rangs. Il a troqu? son poste de conseiller en bourse pour traverser l'Atlantique. Son bateau, American Express, porte des ballasts, une quille fine et plus profonde que les autres. Le r?sultat est ?loquent. Il montera sur la premi?re marche du podium et apportera une belle pierre ? l'?difice des innovations technologiques.
L'architecte Philippe Harl? termine quant ? lui en quatri?me position avec le nouveau voilier de s?rie qu'il a dessin? : le "Gros Plant".

La course part de France
En 1984, le cr?ateur de la Mini-transat passe le flambeau ? Jean-Luc Garnier, un journaliste passionn? de mer et de voile. Le d?part de la course est donn? en France et la classe conna?t un nouveau souffle avec la cr?ation de comp?titions (la Mini-Fastnet puis la Mini-max en M?diterran?e, la Transgacogne puis le Challenge-mini).
Un v?ritable circuit est en train de na?tre sur lequel les plus grands noms de la voile s'exprimeront. De Michel Desjoyeaux ? Yves Parlier, en passant par Jean-Luc Van Den Heede, jusqu'? Ellen McArthur ou les fr?res Peyron, la Mini-transat fait office de tremplin. Un marche-pied o? simplicit? et convivialit? ont gard? leurs lettres de noblesse.




Posted by miniboat at 4:38 PM MEST
Updated: Tuesday, 29 June 2004 11:07 AM MEST
Tuesday, 13 April 2004
Vecteur II : ? la poursuite de la machine gagnante
Untitled Document

Le nouveau prototype Vecteur Plus devrait ?tre mis ? l'eau ces jours-ci. Depuis qu'il est all? le chercher aux Canaries, Aloys passe son bateau au scanner. Avec le souci du d?tail, chaque partie du bateau est analys?e. Le skipper Vecteur Plus nous conduit dans les coulisses de sa machine ? la pointe de l'innovation.

Aloys, quelles am?liorations techniques as-tu apport? ? ton prototype depuis son rachat ?
La chasse au poids a ?t? l'enjeu principal des travaux sur Vecteur Plus.
Avec mon ?quipier Didier, nous avons modifi? le pilote, lourd et trop consommateur d'?nergie et opt? pour deux pilotes ext?rieurs.
Le bateau a ?t? enti?rement d?cap?. Avec un c?blage plus l?ger, Didier et moi avons repens? et refait l'?lectricit? ? bord.
En enlevant 200 grammes par ci par l?, le gain au final doit approcher la centaine de kilogrammes.

Es-tu un extr?miste du gain de poids comme Laurent Bourgnon qui va jusqu'? couper le manche de sa brosse ? dent pour partir en course ?
Non. Il ne faut pas tomber dans les extr?mes !Certaines ?tudes d'hydrodynamique montrent qu'il n'est pas toujours avantageux d'?tre l?ger, ? condition que le poids soit plac? ? des endroits strat?giques. C'est le cas des ballasts d'inertie qui, remplis d'eau et situ?s au niveau du m?t, ? l'int?rieur du bateau, permettent de mieux franchir les vagues

Vecteur Plus est ?quip? d'une quille pendulaire quand d'autres prototypes ont une quille fixe. Quelle est la meilleure formule ?
Apr?s quinze ann?es d'existence de la mini transat, la question reste ouverte chez les architectes navals.
C'est Michel Desjoyaux qui le premier a utilis? une quille pendulaire dans la classe mini. Le concept a ensuite ?t? import? en 60 pieds Open, les bateaux sur lesquels se court le Vend?e Globe.
Depuis cinq ? huit ans, la mode est plut?t ? la formule quille pendulaire/ballast d'inertie, la quille fixe ?tant plut?t l'apanage des prototypes d'ancienne g?n?ration.
Aujourd'hui, je n'ai pas la pr?tention d'affirmer que nous avons la machine qui gagne. Ce sont les courses et les entra?nements qui permettent de valider les choix et d'?talonner les bateaux les uns par rapport aux autres.


Autre grand sujet de recherche, le m?t de Vecteur Plus, particuli?rement innovant. Qu'en est-il ?
Il s'agit d'un m?t en carbone mis au point en collaboration avec des ing?nieurs structure, un architecte naval, le chantier Amco et Eole composite. Mais, je n'en dirai pas davantage pour l'instant, car il doit ?tre test? prochainement...
Quelles sont les autres r?flexions men?es pour am?liorer la performance du bateau ?
Une ?tude est actuellement en cours avec des ing?nieurs sur le safran, la d?rive et le bulbe de la quille.
Diff?rentes formules sont test?es car, l? aussi, les configurations sont variables d'un prototype ? l'autre. Par exemple, Vecteur Plus poss?de une d?rive axiale qui s'angule sous l'effet de l'eau tandis que certains poss?dent un syst?me manuel.
Nous travaillons aussi avec Futur Fibre, une entreprise de haubanage. Nous lui servons de bateau ?prouvette pour d?velopper ses produits et notamment les haubans en textile, autoris?s depuis peu par la classe mini.

Certains d?tails, anodins en apparence, ont leur importance en course. Peux-tu nous donner des exemples ?
Prenons le GPS. Doit-on l'installer ? l'int?rieur ou ? l'ext?rieur du bateau ? C'est une question qui nous a beaucoup fait r?fl?chir, moi et mon pr?parateur ! Plac? ? l'ext?rieur, je ne l'ai pas sous les yeux quand je vais ? l'int?rieur pour tracer ma route sur la carte. En revanche, je l'ai en "visu" ? la barre, ce qui me semble finalement le plus important.
Je dois aussi tester l'efficacit? de mon r?veil en navigation (Ndlr : une alarme ? r?veiller un loir !). Pour la course au large, certains skippers installent des klaxons de voiture dans leur bateau pour ?tre s?r d'?tre r?veill? quand leur tranche de sommeil s'ach?ve et qu'il faut regagner le pont !


?


Posted by miniboat at 1:00 PM MEST
Updated: Tuesday, 29 June 2004 11:06 AM MEST

Newer | Latest | Older